Rencontre avec Isabelle Carron, fondatrice d'Absolution

Rencontre avec Isabelle Carron, fondatrice d'Absolution

Absolution fête ses 10 ans ! L'occasion de vous en dire plus sur moi, Isabelle Carron, fondatrice de la marque. J'ai imaginé cet HappyBDAYITW, une auto-interview pour retracer les 10 belles années (déjà !) d'Absolution, et faire le point sur ce que la marque est aujourd'hui, et sur ce qu'elle deviendra demain... 

Alors ? Ça ressemble à quoi un portrait en 165 mots d’Isabelle Carron ?

20 ans dans la com - le temps de la visiter à tous les étages : Commercial, Développement, Création, Direction Générale et hop ! Je monte mon agence de stratégie, création et branding en 2006 puis, en 2009, je me lance dans l’inconnu en créant Absolution, une marque de soin bio, unisexe, customisable aujourd’hui vendue dans une vingtaine de pays. 3 enfants et une belle fille adorés, un chéri chéri, un nombre incalculable de livres qui attendent d’être lus, championne de l’inscription aux MOOC les plus divers, gourmande absolue capable de faire la cuisine en rentrant du bureau à 23h (oui, oui, mes enfants vivent à l’heure espagnole !), passionnée de plantes que je répertorie pour découvrir leurs vertus, runneuse du dimanche, kundalini exploratrice, cultivatrice de balcon, médecin de famille et de bureau aux innombrables fioles, probablement issue d’un monde de bisounours, adore le vin naturel, adepte du Bujo, en désintox du café, #goinggrey adepte et fan de Sophie Fontanelle, adore faire des plans sur la comète… et les réalise parfois.

En 2009, Absolution a apporté un vent frais sur la cosméto. Personne n'attendait autant de créativité et de « disruption » et encore moins de la part d’une marque française « acteur historique » de la beauté. En quoi ton métier d’alors t’ont-ils permis de répondre aussi justement à l'envie et l'attente du moment ?

C’est amusant parce que je n’ai pas eu l’impression de répondre à autre chose qu’à mon envie. J’étais justement dans la situation dont je viens de parler : co-fondatrice d’une agence de Branding, et consommatrice de beauté depuis toujours, j’étais déçue des propositions des marques cosméto et je me suis demandé ce que je ferais si je devais créer une marque. Absolution est née comme ça. Intuitivement, sans mapping ni étude de marché préalables. J’ai construit la marque en réunissant plusieurs éléments qui m’avaient marqués et qui, selon moi, n’étaient pas encore ou mal traités en cosmétiques : le bio, le non-gender, la notion d’écosystème, la psychodermatologie, la personnalisation ; le tout « incarné » dans une esthétique pas du tout normée. Au passage, on m’a souvent fait remarquer que tout cela était très précurseur des tendances actuelles ! Mon associé et moi avons trouvé l’idée intéressante, on a creusé, développé, crayonné, calculé… puis on s’est laissés happer par le projet et on l’a lancé. Bien-sûr que mon métier m’a aidé, d’autant que j’ai pas mal « voyagé » en agence : un cursus commencé au Commercial, puis Direction du Développement puis la Création puis enfin Direction de Création et Direction Générale… de quoi avoir une vision d’ensemble ET plusieurs angles de vue. Notre réseau nous a surtout servi de point de départ pour sourcer des fournisseurs dans la cosméto, et de fan club pour nous aider, commenter et nous encourager dans cette incroyable aventure.

Quels sont les axes de différentiation de ta marque ? Ses valeurs ? Sa cible ?

Les soins Absolution sont élaborés à partir d’extraits végétaux bio ou sauvages, de minéraux et de vitamines. Couplés à la méthode Mix & Match, ils restaurent et préservent l’écosystème de la peau au jour le jour. En réconciliant les contraires : simplicité et sophistication, naturel et culturel, Absolution propose une approche différente de la beauté à tous ceux pour qui Efficacité, Honnêteté, Écologie et Créativité ne sont pas des concepts marketing. De notre côté, nous aimons faire de bons et beaux produits qui apportent de la beauté dans nos vies. Aider à obtenir et conserver une jolie peau saine est notre petite contribution à un monde meilleur. Je crois (et j’espère) que ça résume bien notre proposition. Quant à la « cible », je parlerai plutôt d’audience, et même de communauté, nous sommes vraiment trans-générationnel : j’ai des clients et clientes entre 20 et plus de 80 ans avec une majorité entre 28 et 45 ans. Maintenant que j’ai un peu de recul, je sais que si plusieurs chemins peuvent mener à Absolution (le design, la composition, les valeurs, le plaisir d’usage…) nos clients restent parce qu’ils voient leurs problèmes cutanés se réguler et qu’ils sentent leur peau « plus vivante », éclatante, en pleine santé. Absolution est une marque « guérisseuse ».

Pour toi, ce projet c’était une façon d’imposer ta vision ?

Tout à fait ! J’ai créé Absolution pour moi, selon mes critères, mes exigences (et je suis très exigeante !). Je voulais qu’elle soit d’une qualité exceptionnelle, avec un esprit unique, complexe et simple à la fois. Je l’ai créée sans compromis, en résistant à certains avis qui m’alertaient sur le risque que représentait telle ou telle option. Le tout en espérant très fort ne pas me tromper et ne pas être la seule à avoir envie de ce dont j’avais envie !

Comment travaillez-vous les formulations ?

Nos formulations sont au cœur de la marque parce qu’elles expriment tout à la fois notre créativité, notre volonté de qualité, d’éthique, de plaisir et d’efficacité. Nous sommes reconnus pour nos formules très sophistiquées et très sensorielles. Nous travaillons en collaboration avec un laboratoire français auquel nous donnons un brief d’actifs très précis issu de mes recherches bibliographiques.

D'un point de vue personnel, qu’est ce qui t’inspire ? Où vas-tu chercher tes idées ?

L’inspiration est partout ! La beauté et l’intelligence nous entourent… quand on veut bien les voir. Beaucoup de choses me nourrissent : l’art, bien-sûr ! Je vais très fréquemment dans les musées ou voir des expos (quand ils étaient petits, mes enfants trouvaient que c’était beaucoup trop souvent ;-)), mais la nature est aussi une grande source d’inspiration, un niveau de beauté inégalable et une source de connaissances infinie. L’architecture —qui peut me procurer de vraies émotions—, la musique –des concerts tous les mois—, et la danse qui pour moi mêle émotionnel, intellectuel, corporel. Difficile de citer des noms : Hofesh Shechter, Anne Teresa de Keersmaeker, Toyo Ito, Oscar Niemeyer, India Mahdavi, Barcelo, les frères Bouroullec, Hanni el Khatib, Mark Lanegan… Mais aussi les gens : certains dont les noms ne vous diront rien et d’autres, tout au contraire : Jane Goodall, Alice Waters, Sophie Fontanelle, Lili Barbery Coulon, Marion Thelliez, Greta Thunberg… ce qui m’intéresse avant tout c’est le cheminement, la transformation. Bref c’est une question impossible : non seulement j’en oublie des centaines… mais il y a encore tous ceux qu’il me reste à découvrir !

Quels sont les talents qui t’entourent ?

J’ai la chance d’être bien entourée : mon équipe d’abord ; on est maintenant une bonne vingtaine à travailler à faire d’Absolution une marque qui fait du bien au plus grand nombre. Ensuite ma famille qui est à fond derrière moi, mes amis et beaucoup de gens talentueux, entrepreneurs, motivés, qui réalisent de belles choses. Mais celui qui m’inspire le plus c’est probablement mon homme : Gilles Marrey, peintre, musicien et maître de conférence à l’École d’Architecture Paris-Belleville. On collabore souvent : échanges d’idées ou interventions directes. Gilles a par exemple créé le design du pack d’Addiction, notre huile visage et j’ai créé un parfum destiné à accompagner la présentation d’un de ses dessins plus de 7,50m de long (immense !) — accroché dans le noir au Musée de Rouen et que les visiteurs découvrent petit à petit, équipés d’une lampe de poche !

Pourquoi avoir choisi Christophe Danchaud pour créer la collection de maquillage Sweet & Safe ?

Je dirais que l’on s’est choisis mutuellement et naturellement ! On s’entend bien, on s’aime bien, on partage des envies et des valeurs… encore une fois l’aspect rationnel n’est pas moteur dans cette collaboration… même s’il existe. On s’est rencontrés via un ami commun, il y a presque 10 ans justement, parce que Christophe s’interrogeait sur la création de sa propre marque. Christophe adore Absolution et l’a fait découvrir à toutes les comédiennes, chanteuses, stars qu’il maquille. Chiara Mastroianni, Vanessa Paradis, Marion Cotillard, Sandrine Kiberlain, Camille Cottin pour ne citer qu’elles. Elles sont nos meilleures ambassadrices ! Pour lui, travailler avec Absolution c’est la garantie d’avoir le mix parfait : hautement bio, produits excellents et efficaces, design original… Pour moi, c’est l’expertise maquillage, des couleurs inouïes, une sensibilité partagée… et aussi un très joli réseau.

C’est quoi une journée typique pour toi ?

Je cours toute la journée… mais j’essaie de ralentir ! Je commence par un verre d'eau tiède avec du jus de citron apporté au lit par mon chéri, puis, si je ne suis pas déjà en retard, une courte séance de Pilates, un Kriya ou une petite méditation, disons entre 10 et 30 minutes. Puis, comme je tente de diminuer le café : une tasse de thé suivie d’un brossage à sec et d’une douche chaude, toujours finie à l’eau très froide. Ensuite, 10 mn de soin/maquillage, tout en Absolution bien entendu, quelques minutes pour discuter avec mes enfants s’ils sont toujours à la maison, puis filer au bureau en vélo. Réunions, réunions, création, calls, mails, etc. Si je n’ai pas de déjeuner prévu, je vais faire du sport ou je vais m’installe tranquille quelque part pour lire un peu. Plusieurs fois par semaine, j'essaie de garder un peu de temps pour travailler sur le futur d’Absolution, mais sortir la tête du guidon reste un exercice difficile, même si ça s’arrange maintenant que l’équipe s’est bien étoffée. Je travaille assez tard, mais je dois avouer que je ne suis pas vraiment une lève-tôt, donc je quitte habituellement le bureau vers 21 heures ou plus tard si je ne sors pas… ce que je fais très souvent. Malgré toutes mes bonnes résolutions, aller me coucher avant 2h du matin reste un objectif encore jamais atteint, d’où l’importance d’avoir d’excellents produits de soins pour contrebalancer le manque de sommeil !

Quel est le meilleur conseil qu’on t’ait jamais donné ?

J’en ai deux… qui sont liés ! “On apprend en marchant” et “Better done than perfect”. A chaque fois que je suis tentée d’attendre un peu trop longtemps (parce que je pense que j’ai besoin de plus de préparation, de temps, de moyens...) je me remémore ce conseil et j’essaie de savoir si cette impression est réellement motivée ou si c’est la peur ou la procrastination qui parlent ! Idem pour le second conseil : quand on veut que tout soit parfait, on ne sait vite plus QUAND s’arrêter. Parfois il vaut mieux faire les choses, quitte à les améliorer dans le temps. Je souris parce que parfois, je peux être arrêtée par de micro détails que je suis la seule à voir, d’où l’importance d’aller de l’avant !

Ça se présente comment les 10 prochaines années ?

Le challenge c’est de faire le tri et de mener les idées choisies jusqu’au bout ! Notre ambition est bien sûr de grandir de façon organique sur notre cœur de métier. Ainsi, nous sommes déjà dans 25 pays mais certains marchés nous semblent très prometteurs. Nous avons aussi beaucoup de produits à développer, on nous les réclame, même si je ne souhaite pas déployer des centaines de références produits —je ne veux pas ajouter de l’abondance à l’abondance. Je souhaite plutôt rester sur une conception raisonnée : sortir ce qu’il faut, comme il faut car il y a encore des produits qui restent à inventer ! Et puis j’ai aussi des gros dossiers qui me font vibrer, des projets qui nourrissent l’âme de la marque : augmenter encore notre implication dans l’écoconception et améliorer notre empreinte carbone pour produire sans polluer du tout ; nous engager davantage dans notre mission de marque : soigner les épidermes malmenés par l’environnement ou les émotions mais aussi retrouver l’estime de soi, retrouver un regard qui sait voir la beauté du monde. Réparer, reconstruire, embellir, guérir profondément... c’est une histoire de résilience en quelque sorte, qui vous paraîtra bien plus claire quand nos projets verront le jour ;-).

 (0)    0

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci d'avoir commenté!
Évaluation
  ou  Annuler
Produit ajouté à votre panier